Let’s run the world !

« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n’abandonnent jamais »

ANONYME

Bonjour à tous,

Aujourd’hui j’ai envie de vous écrire mon tout premier article dans la catégorie RUNNING et de partager avec vous quelque chose qui compte énormément dans ma vie depuis quelques années :

La course à pied !

Pour être tout à fait honnête avec vous, courir n’a jamais été quelque chose que j’aime faire. J’ai détesté courir pendant très longtemps d’ailleurs. À la base je me suis imposée la course à pied parce que je voulais perdre du poids et continuer de manger des choses que j’aime et qui sont souvent caloriques! La nourriture c’est la vie mais quand tu fais 1m57 ça peut vite tourner au drame si tu ne manges pas équilibré et en juste quantité (oui j’ai aussi les yeux plus gros que le ventre).

Du coup, un jour je me suis décidée, j’ai acheté du bon matériel et j’ai commencé à courir.. c’était vraiment une contrainte pour moi mais la tête de mule que je suis n’a pas baissé les bras. Dans ma tête c’était très clair : J’ai commencé, je termine.

Je me suis lancée dans la course à pied doucement avec deux run par semaine, puis je suis passée à trois et à quatre quand est venu le temps de l’entraînement un peu plus poussé pour les semi marathons!

Oui oui tu as bien lu.. SEMI MARATHONS!

À l’heure où j’écris cet article, j’en ai quatre à mon actif :

  • Le semi marathon de Central Park à New-York city organisé par NYCRUNS – 2018.
  • Le semi marathon de Melbourne en Floride organisé par Publix – 2019.

En faite, je me suis vite rendu compte que lorsque quelque chose est fait dans la contrainte c’est vraiment pas évident. Il a alors fallu que je me trouve ce petit « quelque chose » en plus qui ferait la différence à l’entraînement.. parce que cette histoire de nourriture ça n’était absolument pas suffisant pour moi.

Je me suis donc inscrite à des courses (5k, 10k et Semi marathon) ou quand tu arrives tu reçois un beau t-shirt et quand tu repars tu as une belle médaille autour du coup. D’ailleurs, je n’hésite pas à m’inscrire à des événements lors de mes voyages à l’étranger pour justement rapporter avec moi de magnifiques médailles en souvenirs.

L’ambiance de ce genre d’événement est vraiment sympa et j’adore m’y rendre pour dépasser mes limites. Je me fixe des challenges à chaque nouvelle course, je donne tout et je me sens tellement fière lorsque je passe la ligne d’arrivée même si j’ai souffert.

Je ne suis pas encore en mesure de vous dire si un jour je sauterai le pas du MARATHON. Au fond de moi je pense que c’est quelque chose que je souhaiterai accomplir une fois dans ma vie juste pour me prouver à moi même que je peux le faire. Je vois ça un peu comme un accomplissement physique et psychologique de ce challenge sportif que je me suis lancé il y a quelques années. Nous verrons bien, wait and see!

Je terminerai sur le fait que je n’aime toujours pas courir mais que j’adore les bénéfices que j’arrive à en tirer. Je ne peux certainement plus m’en passer même si des pauses de temps en temps n’ont jamais fait de mal à personne. J’espère que je pourrais continuer la course au Canada malgré l’hiver qui sera long et froid. D’ailleurs si vous avez des conseils en matière de course au pays des caribous je suis preneuse de vos retours d’expérience.

Merci !

« NO PAIN = NO GAIN »

Hélène

5 commentaires

  1. Hello,

    Ah ah c’est un peu l’histoire de ma vie courir pour manger 😉
    J’y ai pris un certain goût grâce à l’ambiance des courses, et puis j’ai rencontré des personnes qui sont devenues de très bons amis, si bien qu’on s’organisait des week end course.
    Bref de ma petite expérience en course a pieds au Québec, c’est que c’est faisable si bien équipé. J’ai couru au parc Lafontaine par -14 avec de la neige avec un legging spécial temps froid, un haut manches longues qui garde la chaleur mais pas la transpiration, un t-shirt manche courte (un de ceux gagnés lors d’une course), mon coupe vent, un tour d’un cou en polaire, un bonnet, des gants en polaire, le tout acheté chez décathlon . Des chaussettes chaudes et mes baskets de trail et franchement ça allait.
    Au début je me suis dit mais jamais je ne pourrais courir au Canada par des températures négatives (j’avais quand même prevu l’equipement 😉 ) et j’y suis allée 2 fois durant mon séjour pour le nouvel an il y a 2 ans.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, un GRAND merci pour ton retour 🤗 Ça me fait plaisir de voir que ca n’est pas impossible de courir au Québec l’hiver.. (je m’en doutais.. mais j’ai tellement d’autres choses à régler pour préparer mon départ que je n’ai pas encore pris le temps de faire ce genre de recherche) ! C’est vrai que les courses sont vraiment sympa.. Il y a toujours une ambiance positive, de la musique et ça motive d’être avec d’autres personnes! C’est toujours le moment où j’ai envie de me dépasser 👊🏻 ! Merci encore pour tes conseils 😉

      J'aime

  2. Hey super cool ton article !! C’est super ta passion. Bravo pour tes récompenses !! 🙂
    Je pense tu vas beaucoup aimer courir ici à Québec, le parc des plaines d’Abraham est immense avec une belle vue sur le fleuve. Tu vas avoir de belles places où te défouler honnêtement. Pis ici, au Québec il y a beaucoup de sportif, je trouve.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s