Voyager en plein COVID 19 (Canada / France)

« Voyager est la seule chose qu’on achète qui nous rend plus riche »

ANONYME

Bonjour à tous

Au mois de juillet 2020, je suis rentrée plusieurs semaines dans le sud de la France pour passer des vacances en famille. Oui c’est possible et je me suis dit que ça serait intéressant de vous faire un retour d’expérience sur notre voyage pendant la pandémie mondiale du COVID 19.

Si les années 2019/2020 m’ont bien enseigné quelque chose c’est qu’il ne faut jamais rien prendre pour acquis dans la vie.. RIEN et surtout pas notre liberté. C’est actuellement très difficile de se projeter et de planifier quoi que ce soit alors je ne vous cacherai pas que ce retour en France c’est décidé à la dernière minute.

Même si nous vivons dans la magnifique ville de Québec, nous avons pris l’avion depuis l’aéroport de Montréal. Il y a plusieurs raison à ça. Tout d’abord, il était hors de question de faire une escale et je ne souhaitais pas voyager avec une compagnie low-cost de peur de voir nos vols annulés ou déplacés. Le planning était très serré entre le début des vacances, le retour sur le sol canadien et la quatorzaine de confinement obligatoire. J’ai donc opté pour la sécurité et j’ai choisi la compagnie Air France.

Préparation

Pour voyager à destination de la France, j’ai du remplir trois documents. Tout d’abord, une attestation de déplacement vers la France Métropolitaine depuis les pays tiers (tous les pays hormis les états membres de l’union européenne et Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse, Royaume-Unis et Vatican). Ce document justifie votre entrée sur le territoire français. En ce qui nous concerne, j’avais juste à cocher la case « Ressortissants de nationalité française, ainsi que son conjoint et ses enfants ». Ensuite j’ai rempli deux déclarations sur l’honneur (pour mon fils et moi même) d’absence de symptômes d’infection par le COVID 19 et de contact avec un cas déclaré.

Départ depuis l’aéroport de Montréal

Les accompagnateurs ne sont pas tolérés à l’intérieur de l’aéroport et le port du masque est obligatoire. À votre arrivée, une personne contrôle votre passeport, vos billets d’avions et vous pose des questions sur votre état de santé. Nous entrons dans un aéroport vide (enfin presque). Mon dernier voyage via Montréal remontait à décembre 2018 et j’ai souvenir d’un aéroport bondé de monde. Honnêtement, tout est allé très vite. Je ne me suis jamais enregistrée aussi rapidement pour un vol à l’international et je ne vous parle même pas du temps de passage à la sécurité qui s’est fait à la vitesse de la lumière. La France ayant réouvert ses frontières, nous avons très vite embarqué à bord. Finit le temps ou il fallait arriver avec 3 heures d’avance pour prendre l’avion.

Le vol jusqu’à Paris

Nous sommes montés à bord de l’appareil avec deux masques en tissus. L’hôtesse de l’air m’a fourni un masque chirurgical (obligatoire) et a autorisé Baby M qui a moins de 11 ans a enlevé le sien pour la durée du vol. Il n’y a eu aucune distanciation entre les passagers assis (le vol était complet). Le nombre de passage du personnel naviguant est réduis mais les services restent identique (repas et boissons). Des lingettes désinfectantes pour les mains ont été distribuées peu de temps après le décollage. Le vol s’est effectué de nuit et a été très rapide (6 heures).

Arrivée à l’aéroport de Paris

Tout comme à Montréal tout s’est déroulé très vite. Je n’avais jamais vu le service de douane de Paris aussi vide et je vous assure que c’est loin d’être mon premier passage à Roissy Charles de Gaulle. En moins de 5 minutes c’était réglé. Aucune question (je reconnais bien là mon pays) et bienvenue à la maison (ça fait tellement du bien). Le service de bagage n’y échappe pas, mes valises sont déjà sur le tapis roulant alors que ça ne fait même pas 15 minutes que nous sommes sortis de l’avion. MIRACLE. Les vacances peuvent commencer et surtout maman va pouvoir se reposer !!!

Départ depuis l’aéroport de Paris

Tout comme à Montréal, les accompagnateurs ne sont pas tolérés à l’intérieur de l’aéroport et le port du masque est obligatoire. À votre arrivée, une personne contrôle votre passeport, vos billets d’avions et vous pose des questions sur votre état de santé. Nous entrons dans un aéroport un peu plus chargé qu’à l’aller puisque les frontière de la France sont ouvertes. Cependant, tout est allé très vite également. L’enregistrement et le passage à la sécurité se font une nouvelle fois dans des temps records (on adore). Pour l’embarquement c’est une autre histoire. Dans un premier temps, tous les passagers canadiens ont été appelés à monter à bord de l’appareil. Les autres passagers ont été appelés dans un second temps afin de procurer aux agents d’escales les preuves qui les autorisent à rentrer au Canada. En effet, les frontières canadiennes sont toujours fermées et je vous confirme que certaines personnes se sont vu refuser l’accès à bord de l’appareil. Baby M et moi même avons présenté nos permis et nous avons pu monter à bord sans aucun problème.

Le vol jusqu’à Montréal

Je suis montée à bord avec un masque chirurgical (toujours obligatoire) et cette fois l’hôtesse de l’air m’a fourni un masque pour Baby M (cependant, il n’a pas eu à le porter pendant le vol). Toujours aucune distanciation entre les passagers assis puisque le vol est presque complet. Quelques temps après le décollage un document à remplir pour les autorités canadiennes nous a été remis. Vos informations personnelles sont à fournir ainsi que le motif de votre venue au Canada, toutes vos coordonnées et le lieu de votre quatorzaine. Des lingettes désinfectantes pour les mains ont été distribuées et le service identique à notre voyage trois semaines au paravant. Le vol s’est effectué de jour en 7 heures 30 et a tout de même été très rapide (Merci à Star Wars, Jennifer Lawrence et Disney Junior).

Arrivée à l’aéroport de Montréal

Encore une fois, tout se passe très rapidement. Je remets au service de douane le document que nous avons rempli à bord et l’agent est plus curieux qu’à Paris. Ce dernier me demande ou je vais, ou est ce que je vais loger et si quelqu’un sera en mesure de me procurer de quoi manger pendant la quatorzaine à la maison. Nous faisons un petit détour de 5 minutes au service d’immigration pour le permis de mon fils, les valises nous attendent déjà sur le tapis roulant et nous voila sorti de l’aéroport de retour dans notre pays d’adoption.

A ce jour, un test PCR négatif au Covid-19 datant de moins de 72 heures n’est pas obligatoire entre la France et le Canada et inversement mais le virus évoluant, je vous recommande de bien vérifier les restrictions de voyages vers et au départ de la France avant votre voyage puisqu’elles changent constamment.

A l’heure ou je vous publie cet article, j’ai officiellement terminé ma quatorzaine obligatoire et j’ai repris le chemin de l’école. Tout c’est très bien passé même si l’enfermement est devenu un petit peu long sur la fin.. Nous nous sommes fait livrer les courses devant la porte de la maison et je me suis lancée dans l’aventure Cook It pour apprendre à cuisiner de nouvelles recettes avec des produits locaux.

Je vous rappelle que la quatorzaine est obligatoire pour réduire la propagation du COVID 19 au Canada. Le gouvernement effectue des contrôles téléphoniques et vous recevez des emails avec les instructions suivantes :

  • Ne quittez pas la maison sauf s’il s’agit de consulter un médecin.
  • Maintenez une distance d’au moins deux mètres avec les autres (éloignement physique) en tout temps.
  • Lavez-vous les mains souvent avec du savon et de l’eau tiède pendant au moins 20 secondes.
  • Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche.
  • Toussez et éternuez dans le pli de votre bras ou dans un mouchoir.
  • N’invitez aucun visiteur à la maison ou à votre lieu d’isolement.
  • Faites en sorte que l’épicerie et les fournitures soient déposées à votre porte afin de minimiser les contacts.
  • Ne partagez pas d’objets personnels avec d’autres, tels que des brosses à dents, des serviettes, du linge de lit, des ustensiles ou des appareils électroniques.
  • Évitez les contacts avec des personnes souffrant d’une maladie chronique, ayant un système immunitaire affaibli et des adultes plus âgés.

POUR DE PLUS AMPLES RENSEIGNEMENTS
1-833-784-4397 ou https://canada.ca/coronavirus

J’espère que le récit de notre déplacement entre la France et le Canada pourra vous rassurer et vous aider à préparer votre voyage et votre quatorzaine pendant cette pandémie mondiale qui a complètement bouleversée nos vies depuis plusieurs mois.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à venir me parler sur Instagram. Portez vous bien et bon voyage.

Hélène

2 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s